Objets anciens authentiques ou copies,

journal de mode mariée

Lors d'une exposition récemment, il m'a été posé la question d'éventuels états d'âme lorsque je taille et coupe dans des journaux de mode vieux de plus de cent ans, de plus en plus difficiles à trouver sur les brocantes et chez les spécialistes, et même rarissimes pour certains.

Chaque fois que je feuillette ces vieux papiers, je me pose en effet la question. Pourquoi ne pas utiliser des reproductions, photocopier les gravures sur des papiers du même type que les papiers originaux et garder les journaux authentiques dans ma collection? Ce ne serait pas compliqué avec les imprimantes de grande qualité dont nous disposons aujourd'hui.

Certaines gravures sont tellement charmantes, si délicates, les traits sont vifs, précis; de véritables oeuvres d'art, des témoignages d'une époque et du talent de ses artistes.

Mes raisons?

Un perfectionnisme poussé à l'extrême, une obsession de l'authenticité, le défi de réaliser un travail à la hauteur des supports que je peints, l'engagement de proposer des objets rares qui seront appréciés comme tels... Je n'ai sans doute pas la bosse du commerce suffisamment développée!

Inutile de vous dire que, lorsque je prends les lames de rasoir pour couper et que je colle ces gravures, je prends d'extrêmes précautions; que je choisis les couleurs après mûre réflexion et les applique avec la plus grande précision!

La rareté des documents utilisés me pousse également à très bien protéger les gravures peintes, à faire en sorte que l'utilisateur du coffret puisse le manipuler sans crainte d'endommager ces vieux papiers rares et précieux.

Je partage de cette façon mon plaisir de collectionneuse et, comme tous les plaisirs, il s'en trouve ainsi plus intense!

Write a comment

Comments: 0

So Chic French

Christine Wingerter

Cell: +33 (0)608 180 725

info@sochicfrench.com

Recommend this site!